Je crains les témoignages , surtout quand ce sont des gens de mon âge qui officient. C’est souvent long comme un jour sans pain, bien narcissique, avec du pathos émotionnel pour faire bonne mesure… Si on y ajoute le froid, le mégaphone, ça craignait.

En fait l’intervention de Georges Gumpel  ,(UJFP) était un modèle de concision, pas un mot de trop, ce qu’il y a à dire et comment il faut le dire…